add to favorites : reference url back to results : previous : next
 
Zoom in Zoom out Pan left Pan right Pan up Pan down Maximum resolution Fit in window Fit to width Rotate left Rotate right Hide/show thumbnail
Planche XV
Planche XV
TitlePlanche XV
Title-AlternativeBibliothèque nationale, latin 14137
CreatorCatullus
NotePARIS. Bibliothèque nationale, latin 14137. Écriture italienne de l'an 1375. Ce manuscrit, formé de 36 feuillets mesurant 240 sur 165 millimètres, provient de l'abbaye Saint-Germain-des- Prés (il portait le 1165) et est désigné dans les éditions par G, abréviation de Germanensis ou Sangermanensis. La souscription indique l'année 1375 pour la date de sa trans- cription; mais les mots et cetera qui la terminent, les fautes (suggeret par exemple) et les variétés d'ortho- graphe qu'on y trouve, peuvent faire penser que notre manuscrit est postérieur, le copiste ayant abrégé la sous- cription plus longue et de l'an 1375 qu'il avait sous les yeux. Néanmoins l'écriture accuse bien la fin du XIVe siècle et ne peut être de beaucoup postérieure à 1375. C'est une des copies du manuscrit perdu de Vérone; et si ce n'est une copie directe, c'est au moins la copie la moins mauvaise qui nous reste de l'œuvre complète de Catulle. Voir les éditions de Lucien Müller (Lips. 1870), Émile Bährens (Lips. 1876), Robinson Ellis (2e éd. Londres, 1878), l'article de Max Bonnet (Revue critique 1877, I, p. 57) et le Commentaire critique et explicatif sur le texte de Catulle, par Eugène Benoist (Paris, 1882, p. 341-357). Le 35 contient les poèmes 100 (vs. 7) à 106; voici la transcription du 36: Explicit Catulli Veronensis libellus. Versus domini Benevenuti de Campexanis de Vicencia de resurectione Catulli poete Veronensis. Ad patriam venio longis a finibus exul Causa mei reditus compatriota fuit. Scilicet a calamis tribuit cui Francia nomen Quique notat turbe pretereuntis iter. Quo licet ingenio vestrum celebrate Catullum Cuius sub modio clausa papirus erat. Tu lector quicumque ad cuius manus hic libellus obvenerit, scriptori da veniam si tibi coruptus videbitur, quoniam a corruptissimo exemplari transcripsit. Non enim quodpiam aliud extabat unde posset libelli huius habere copiam exemplandi, et ut ex ipso salebroso aliquid tantum suggeret decrevit potius tamen coruptum habere quam omnino carere, sperans adhuc ab alliquo alio fortuite emergente hunc posse corigere. Valebis si ei imprecatus non fueris. 1375, mensis octobris 19°, quando Casignorius laborabat in extremis et cetera. Lesbia damnose bibens interpretatur.
Style of WritingÉcriture italienne
Date1375
Decade14th century
TypeImage-Plate
Formatimage/jp2
Identifierr00015.jp2
Dimensions240 x 165 mm.
Full Text Annotationshttp://hdl.handle.net/10111/UIUC:Serial/chatem0001paldes
Coverage-SpatialParis
Coverage-Temporal1351-1400
CollectionPaléographie des Classiques Latins
powered by CONTENTdm ® | University of Illinois at Urbana Champaign Homepage ^ to top ^