add to favorites : reference url back to results : previous : next
 
Zoom in Zoom out Pan left Pan right Pan up Pan down Maximum resolution Fit in window Fit to width Rotate left Rotate right Hide/show thumbnail
Planche C
Planche C
TitlePlanche C
Title-AlternativeBibliothèque de la ville, Serin. 52 Fol., fol. 240
CreatorOvid
NoteHAMBOURG, Bibliothèque de la ville, Serin. 52 Fol., fol. 240 (Ovide, Pontic. II, 5, 44-73). Ecriture carolingienne du IXe siècle[1]. Volume de 250 feuillets in-folio, dont 222 contiennent Virgile avec le commentaire de Servius aux marges de gauche, de droite et du bas; les Pontiques d'Ovide (I-III, 2, 67) occupent le reste, copiées par une autre main de la même époque. La troisième épitre du livre I manque. N. Heinsius en parle en ces termes : Primus omnium commendandum se offert viri ampl. Claudii Sarravii codex Gallicus ante annos octingentos exaratus, sed mendose admodum, nec ille integer. [Claude Sarrau, conseiller au Parlement de Paris en 1635, mort en 1651.] Désigné par A dans les éditions de Merkel (1851, il est décrit en détail), Korn, Riese et par a dans celle de Güthling (Lips., Freytag, 1884). Voir aussi Korn, Bemerkungen zur Handschriftenkunde der Ovidianischen Bûcher ex Ponte. Gymn. progr. Wesel, 1866, 4°. Le copiste d'Ovide a laissé de larges marges, probablement avec l'intention d'y ajouter des gloses. Dans la page reproduite ici se trouvent des notes qui seraient mieux placées à la marge de Térence (Eun. II, 2, 25-26). Cf. Nonius Marcellus (p. 85 et 49, Mercier). Cupedinarii. Cupedia est cupiditas; inde cociones aliique cupidi, ut sunt telonearii et mercibus mercatores, cupedinarii vocantur, quod qui Terentium legerit animadvertere quiverit. Cetarii. Cetus est genus marinae beluas. Ab hoc genere abusive piscatores cetarii dicuntur. FAC-SIMILÉ : P. Ovidii Nasonis ex Ponto libri quattuor, ad codi- cum fidem emend., adparatu critico instr. O. KORN.Lips., Teubn., 1868. (10 lignes en lithographie, Pont. II, 10, 27-III, 1, 6.) [1] Est-il besoin de mentionner ici que Ritschl, suivant Korn (éd. Pont., p. XI), aurait jugé le ms. du XIIe siècle, et que Ribbeck (Prolegom. ad Verg.) l'attribue au XIIe siècle?
Style of WritingÉcriture carolingienne du IXe siècle.
Date8--
Modern DatingBischoff, v.1, p.311, no.1494; 9th c., second quarter
TypeImage-Plate
Formatimage/jp2
Identifierr00100.jp2
Full Text Annotationshttp://hdl.handle.net/10111/UIUC:Serial/chatem0001paldes
Coverage-SpatialHambourg
Coverage-Temporal801-900
CollectionPaléographie des Classiques Latins
powered by CONTENTdm ® | University of Illinois at Urbana Champaign Homepage ^ to top ^