add to favorites : reference url back to results : previous : next
 
Zoom in Zoom out Pan left Pan right Pan up Pan down Maximum resolution Fit in window Fit to width Rotate left Rotate right Hide/show thumbnail
Planche XLb 2
Planche XLb 2
TitlePlanche XLb 2
Title-AlternativeBritish Museum. Harleianus 2716.
CreatorCicero
NoteLONDRES. British Museum. Harleianus 2716. Ecriture du Xe siècle. Volume de 77 feuillets (mes. 0, 26 sur 0, 21), formé par la réunion de deux mss. différents : (f° 1) les Catilinaires de Cicéron, (f° 24) Salustii invectiva in Tullium : ° Graviter et iniquo animo, etc., (f° 29) le discours de Cicéron pro Marcello, jusqu'aux mots quibus iratus esset 31); , d'une autre écriture le traité de Officiis, fort mutilé. Il commence par les mots : is dicebatur quem nunc peregrinum (1, 12, 37), offre une grande lacune entre les fos 69 et 70 qui s'étend de neque illis adimi à satis persuasum esse debet (II, § 81 à III, § 85). A la suite des Offices (f° 74 v°) se trouve transcrite, d'une autre- main, la fin du De Senec- tute, depuis quod non pocius laboris? sed habeat sane 84). Au 75 on retrouve la suite du premier manuscrit continuant le Pro Marcello depuis eosdem etiam 31), puis le Pro Ligario qui s'arrète (f° 76 , ligne 8) aux mots dicendi oboriatur (§6). Enfin le 77 contient encore une partie du De Senectute, depuis quod sua sponte peteretur 43). C'est le codex optimus et praestantissimus Graevii.. Il fut acheté par Harley le 20 octobre 1725. Il a été étudié par Ernest Popp (Acta seminarii philologici Erlangensis, t. III, 1884, p. 247, sq.) et employé par Th. Schiche pour son édition du De officiis (Lips. Freytag, 1885), il est désigné par L. On reconnaît qu'il occupe la tête des manuscrits de la seconde famille pour le traité De Officiis, mais personne ne semble l'avoir consulté, depuis Graevius, pour les Discours qu'il renferme. Le 50 reproduit ici contient : [fi]dei suæ commissa... orationis obscenitas. Nec (de Officiis, I, XXXIV, 124àl28). Les mots et quid aptum... tam deceat , omis parle copiste, ont été rétablis à la marge supérieure, précédés du signe h (= hoc pone) qui correspond au signe d (= deficit) du texte. Gloses. De statu corp[oris et] animi ad rationem naturæ ordo corporis servandum est.
Style of WritingÉcriture du Xe siècle.
Date9--
TypeImage-Plate
Formatimage/jp2
Identifierr00040b.jp2
Dimensions260 x 210 mm.
Full Text Annotationshttp://hdl.handle.net/10111/UIUC:Serial/chatem0001paldes
Coverage-SpatialLondon
Coverage-Temporal901-1000
CollectionPaléographie des Classiques Latins
powered by CONTENTdm ® | University of Illinois at Urbana Champaign Homepage ^ to top ^